Carrelage personnalisé Azulejos Portugais/Espagnol

EN COURS DE CREATION (PHOTOS A VENIR)

En Espagne, les Azulejos, ou Azulejos au pluriel, sont des carreaux de faïence décorés à la main et émaillés. Ils peuvent présenter des motifs géométriques ou des représentations figuratives. On les retrouve à la fois à l’intérieur des bâtiments et en tant que revêtement extérieur de façade.

Un Héritage Artistique de la Présence Arabe en Espagne et au Portugal

L’Azulejo, dérivé du mot arabe « Az-zulleij » signifiant « petite pierre polie » (ou l’art de peindre des carreaux de céramique), est un héritage d’au moins cinq siècles de présence arabe et musulmane dans la péninsule ibérique. Il est devenu l’une des composantes de la culture espagnole et portugaise. Cet art, développé en Andalousie au XVe siècle avant d’atteindre son apogée au XVIIIe siècle au Portugal, trouve ses origines dans une tradition céramique bien plus ancienne, venant de la Perse antique.

Ces civilisations utilisaient déjà des petits carreaux en argile cuite et émaillés comme revêtements architecturaux, considérés comme les précurseurs des azulejos.

Cet art décoratif a ensuite été enseigné aux Maures, désignant les habitants musulmans et arabo-berbères médiévaux, et introduit sur les terres ibériques pendant leur présence qui a duré plusieurs siècles.

L’Évolution des Azulejos : De la Poterie de Triana aux Œuvres Figuratives Signées

C’est à Séville, plus particulièrement, que les Azulejos connaîtront un nouvel essor et prospéreront dans la poterie de Triana.

Au XVIe siècle, un procédé développé en Italie permettra d’introduire de nouveaux motifs et d’utiliser de nouvelles couleurs. Initialement contraints à la représentation figurative en raison des préceptes de l’islam, les azulejos ne comporteront des ornements qu’à partir de la fin du XVe siècle, sous l’influence de la majolique italienne.

Les premiers azulejos figuratifs sont peints à Séville vers 1500 par Francesco Nicola, un potier italien originaire de Pise, qui a eu une influence considérable sur la production d’azulejos dans la péninsule ibérique. Avant son arrivée à Séville, les azulejos étaient simplement des motifs géométriques émaillés, produits en série par des artisans. Sous son influence, les carreaux azulejos deviendront de véritables tableaux figuratifs, signés par leur auteur, et ils se développeront en tant qu’expression artistique à travers toute l’Espagne.